Les Siècles ont le plaisir d’accueillir le compositeur Arnaud Petit en résidence pour trois projets, alliant musiques, sciences et technologies.


Arnaud Petit, compositeur formé au CNSM et à l’IRCAM, ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome et la villa Médicis, est en résidence aux Siècles pour trois projets singuliers. Ouvert et alerte, il s’intéresse à toutes les formes musicales, avec une prédilection pour la relation de la musique au récit -notamment le cinéma, l’oratorio et l’opéra. Arnaud Petit a été distingué par plusieurs prix et résidences : Lauréat Lavoisier du Ministère des Affaires Etrangères, l’Académie de France à Rome, la Villa Médicis, McDowell fellow aux Etats-Unis et le Music Theatre Now de l’International Theatre Institute -Unesco, Berlin.

Au printemps 2017, Arnaud Petit présente trois projets : l’opéra technologique « I.D. », l’ensemble d’installations et de performances « Formulaire » dans le cadre de l’exposition « Le Rêve des formes » au Palais de Tokyo et l’œuvre musicale spectaculaire « Memories ». Des actions pédagogiques sont organisées en parallèle des représentations -conférences, masterclass, ateliers dans les écoles et les conservatoires.

« I.D. » est un opéra où la technologie est utilisée afin de convoquer le rêve et la mémoire. Arnaud Petit joue avec le phénomène de l’illusion et créé, en collaboration avec Le Fresnoy, le double virtuel de la chanteuse Eléonore Lemaire, principale protagoniste. Un mystère entoure l’identité de ce personnage technologique et entraîne ainsi le spectateur dans une exploration mentale, interrogatrice et mémorielle. Les musiciens de l’orchestre Les Siècles, en contrebas, tracent la continuité de ce récit qui est aussi musical. Un opéra onirique, sophistiqué, révélant les faces cachées de la conscience humaine voire historique.

« Formulaire » est une œuvre destinée à l’exposition « Le Rêve des formes » en juin 2017 au Palais de Tokyo. Arnaud Petit s’est inspiré de la collection de modèles mathématiques de l’Institut Henri Poincaré (IHP), ces « sculptures qui naissent d’équation ». Ces formes géométriques faites de bois, plâtre ou fil ne représentent pas ce que l’on voit mais ce que l’on sait, c’est-à-dire le produit d’une pensée mathématique. Arnaud Petit observe ces sculptures de manière artistique : énigmatiques, elles donnent une sensation « d’éternité ». Ainsi, il associe un « personnage scientifique récitant » aux instrumentistes des Siècles pour une série d’installations et de performances.

« Memories » est une œuvre musicale spectaculaire, s’inscrivant dans la continuité de « Vesperor » traitant de « la conscience d’un dernier soir, de vivre le dernier soir […] comme le miroir d’un requiem ». Plus audacieuse, mais aussi plus dramatique, la création « Memories » s’est construite en relation avec le milieu hospitalier : nous allons au plus près des pensées et des perceptions du monde des personnes en fin de vie. Ainsi, l’œuvre met en scène des personnes malades, au terme de leurs existences, qui ne peuvent qu’apparaître à travers la vidéo et l’audio sans être identifiables. Seuls les musiciens des Siècles sont présents physiquement sur le plateau. Un projet fort, sensible, certainement un des plus marquants de la résidence d’Arnaud Petit aux Siècles.

Avec le soutien de la SACEM

Concerts

Du 14 juin au 10 septembre 2017
“Formulaire” dans le cadre de l’exposition “Le Rêve des Formes”
Paris, Palais de Tokyo

Vendredi 20 octobre 2017
“I.D.”
Lille, Théâtre du Nord