Les Siècles proposent deux programmes aux architectures géantes.


BERLIOZ / CHAURUS, Le Temple universel
BEETHOVEN, Symphonie n°9

Les Siècles 
Spirito, préparation Nicole Corti
Jeune Chœur symphonique, préparation Gabriel Bourgoin et Laetitia Toulouse
Chœur d’oratorio de Lyon, préparation Catherine Molmerret

François-Xavier Roth, direction
Nicole Corti, préparation des chœurs 
Jenny Daviet, soprano
Anaïk Morel, mezzo-soprano
Sébastien Droy, ténor
Karl-Heinz Lehner, basse

En 1861, Berlioz écrit un « double chœur pour deux peuples, chacun chantant dans sa langue. Les Anglais chanteront en anglais, les Français en français ». Visionnaire, il prône dans Le Temple universelune Europe unie : « Embrassons-nous par-dessus les frontières, L’Europe un jour n’aura qu’un étendard ». Malheureusement le projet ne se réalisera pas totalement et il ne reste que deux versions, pour chœurs seuls ou avec orgue, de cet étonnant projet de Berlioz où l’on retrouve peut-être son intérêt de jeunesse pour le projet de Saint-Simon et les divers mouvements et sociétés progressistes dont l’influence était majeure au XIXe siècle.

Mais la règle à La Côte-Saint-André est simple : si Berlioz en a rêvé, on le fait !
Aussi Bruno Messina a souhaité commander au compositeur Yves Chauris (qui avait parfaitement réussi l’exercice d’orchestrer « à la manière » de Berlioz L’Arabe jaloux l’an dernier) l’orchestration de cette partition magnifique, afin que les orchestres s’en ressaisissent et que soit diffusé cet autre hymne européen.

C’est évidemment la Neuvième symphonie de Beethoven qui a été souhaitée en regard. Même appel à la fraternité universelle, « Embrassez-vous, millions d’êtres », même espoir de paix pour l’humanité.
Une soirée autour de l’amitié portée par les fidèles compagnons du festival, le maestro François-Xavier Roth et son orchestre Les Siècles, ainsi que le chœur Spirito de Nicole Corti.

Concerts

Jeudi 30 août 2018, 21h
La Côte Saint-André, Festival Berlioz