Beethoven, dans le cadre de ce programme, est mis en perspective avec l’un de ses contemporains français, Etienne-Nicolas Méhul.


François-Xavier ROTH nous parle de la relation entre BEETHOVEN & la FRANCE

Concert pédagogique du 06.10.17
Paris, Philharmonie
Concert du 07.10.17
Amsterdam, Concertgebouw Zaterdagmatinee
BEETHOVEN, Symphonie n°3 Eroica, Symphonie n°5, Symphonie n°7, Symphonie n°9 (extraits)
GOSSEC, Le Triomphe de la République (extraits)
MÉHUL, Les Amazones (Ouverture)
LIGETI, Poème symphonique pour 100 métronomes (extraits)
MÉHUL, Les Amazones (Ouverture)
(Franz Xaver) KLEINHEINZ, Messe en la bémol majeur “dite de Méhul”
BEETHOVEN, Symphonie n° 5
Simon Milone, présentation
Amélie Parias, mise en scène
Chantal Santon, soprano
Caroline Meng, mezzo
Artavazd Sargsyan, ténor
Tomislav Lavoie, basse
Chœur de la radio flamande

 

Si les œuvres symphoniques des deux hommes se font écho et présentent des caractéristiques tant formelles que mélodiques communes, il s’agit ici de relier les deux compositeurs de ce début du 19e siècle à la figure très impressionnante de Napoléon. Entre fascination et rejet, Beethoven et Méhul s’inspirent de la figure fantasmatique de l’empereur. Il est à noter qu’à un an près Bonaparte fut l’exact contemporain de Beethoven, qui non seulement s’enflamma d’une vive admiration pour son « héros » et pour son rêve égalitaire mais, plus ou moins consciemment, établit une sorte de parallèle entre leurs destins respectifs. La Symphonie n° 5, mastodonte du répertoire orchestral dont les quatre premières notes sont peut-être l’entrée en matière la plus célèbre de toute l’histoire de la musique, est mise à l’honneur. Méhul exprimera quant à lui sa ferveur dans la Messe pour le sacre de Napoléon mais celle-ci sera écartée au profit de la version de Paisello. Elle n’en garde pas moins une certaine importance puisque l’œuvre témoigne de multiples influences, italiennes et germaniques notamment, et annonce certaines figures rythmiques des premiers romantiques.

C’est donc tout un pan de l’histoire de France et de l’Europe que ce programme nous permet de revisiter sur les instruments classiques du début du 19e siècle.

Production Palazzetto Bru Zane

Claire Willis était avec nous à Bonn pour son émission sur la Symphonie n°5 de BEETHOVEN 

 

Chantal Santon Caroline Meng Artavazd Sargsyan Tomislav Lavoie
Concerts

Jeudi 29 septembre 2016, 20h
Laon, Cathédrale

Samedi 1er octobre 2016, 20h
Bonn, BeethovenFest

Mardi 24 janvier 2017, 20h30
Grenoble, MC2

Vendredi 10 mars 2017, 20h
Nîmes, Théâtre

Samedi 11 mars 2017, 19h
Versailles, Opéra Royal

Vendredi 06 octobre 2017, 14h
Paris, Philharmonie – concert pédagogique

Samedi 07 octobre 2017, 14h15
Amsterdam, Concertgebouw Zaterdagmatinee