Fable chorégraphique jeune et tout public d’après le conte musical Pierre et le Loup de Sergueï PROKOFIEV.


Musique Sergueï PROKOFIEV
Création sonore David Christoffel

Les Siècles,
Nicolas Simon, direction

Chorégraphie Dominique Brun
Assistée de Sylvain Prunenec

Interprètes danseurs Djino Alolo Sabin, Clarisse Chanel,
Clément Lecigne, Marie Orts, Sylvain Prunenec

Régie générale Christophe Poux
Scénographie Odile Blanchard
Lumières Yves Bernard
Costumes Florence Bruchon

Le conte musical de Prokofiev a permis à bien des enfants de découvrir les instruments de musique qui composent l’orchestre et à distinguer leurs timbres respectifs : ce son spécifique à l’instrument rendait compte, pour Prokofiev, du caractère particulier des différents personnages de Pierre et le Loup. Si Prokofiev a favorisé, par son approche, l’écoute de l’orchestre, cette fable chorégraphique, voudrait, elle, inviter les enfants – mais aussi un public élargi – à observer les éléments moteurs qui composent une danse. Il s’agira, au début de l’histoire, lors de la présentation des personnages, de pointer les qualités spécifiques d’espace, de temps et de poids de chacun d’eux. Ainsi, dans cette fable chorégraphique, chaque personnage sera identifié par un thème dansé et son mouvement aura une couleur dynamique particulière. Or, au fur et à mesure de l’histoire, ces qualités dynamiques n’auront de cesse de se mélanger, d’interférer entre elles.

Pierre naïf et courageux aura pour qualité principale la légèreté. Il se déplacera sur des parcours directs et utilisera deux actions dynamiques complémentaires Tapoter qui deviendra Frapper lorsque Pierre saura trouver la force de combattre le Loup !

L’oiseau, agile, utilisera l’action dynamique de Flotter, il sera léger et virevoltera dans l’espace de façon circulaire et dans un temps continu.

Le chat, félin, utilisera l’action dynamique de Glisser, il sera léger, et progressera de façon continue. Tout comme Pierre, il évoluera dans l’espace de façon directe.

Le canard, pataud, utilisera l’action dynamique d’Épousseter, il sera léger et soudain – parce que maladroit – et se déplacera comme l’oiseau, de façon circulaire.

Le grand-père, bougon, aura pour qualité principale la lourdeur. Il utilisera deux actions dynamiques Presser et Fouetter. Il sera imprévisible et se déplacera tantôt de façon circulaire et soudaine comme un homme ivre, tantôt sombrera sous lui, de façon directe et continue.

Les drôles de chasseurs utiliseront tout comme le grand-père deux actions dynamiques Frapper et Fouetter, ils seront pesants et lourds et se déplaceront de façon circulaire comme des hommes ivres ou en droite ligne comme des soldats d’une minuscule armée de façon soudaine et saccadée.

Le Loup lugubre et sombre, utilisera l’action dynamique de Tordre, il évoluera avec une force démesurée et son mouvement sera continu et circulaire.

Mais sa présence sera surtout évoquée par le son.

Ces huit verbes d’action – frapper, flotter, fouetter, glisser, presser, tordre, épousseter et tapoter – caractéristiques des différents personnages, seront autant d’actions poétiques qui se manifesteront aussi de façon plus entrelacée tout au long du récit. Par exemple, Pierre (tout comme les autres personnages) pourra être amené à bouger comme… le Loup… Ces huit actions constituent la palette de l’Effort telle qu’elle fut élaborée par Rudolf Laban, théoricien de la danse, à peu près au moment où Prokofiev écrivait Pierre et le Loup, dans les années 40. Cette palette nous permettra d’ancrer dans les corps des danseurs la puissance expressive de Pierre et le Loup.

Coproduction 
Association du 48
Les 2Scènes – Scène nationale de Besançon
Théâtre du Beauvaisis
Le Dôme Théâtre d’Albertville
CDCN La Place de la Danse / Toulouse Occitanie
L’Echangeur – CDCN – Hauts de France
Le Théâtre, Scène nationale de Mâcon

Avec le soutien du Théâtre des Bergeries de Noisy-le-Sec, la Briqueterie / CDCN du Val-de-Marne,
le studio le Regard du Cygne AMD-XXe et l’Ircam-Centre Pompidou

Concerts

Samedi 9 mars 2019, 19h
Lorient, Théâtre

Dimanche 10 mars 2019, 17h
Lorient, Théâtre

Samedi 23 mars 2019, 17h30
Beauvais, Théâtre

Lundi 25 mars 2019, 14h30
Paris, Philharmonie

Jeudi 4 avril 2019,
La Rochelle, La Coursive

Vendredi 5 avril 2019,
La Rochelle, La Coursive