Saison riche en couleurs pour les musiciens des Siècles et François-Xavier Roth !


Les Siècles reprendront d’abord leur Odyssée des Ballets Russes sur instruments d’époque à la Philharmonie de Paris et à Bonn avec les trois seuls ballets chorégraphiés par Nijinsky : Prélude à l’après-midi d’un faune et Jeux de Debussy, Le Sacre du Printemps de Stravinsky. Nous nous  associerons pour l’occasion aux danseurs de la compagnie de Dominique Brun pour une reconstitution des chorégraphies de l’époque !

Les Siècles seront également les invités du Festival Musica dans un programme emblématique de l’ensemble : la rencontre du Magnificat de Jean-Sébastien Bach et de Tehillim de Steve Reich.

Nous serons heureux de poursuivre notre Intégrale Ravel sur les instruments français du début du 20e siècle. La thématique enfantine des célèbres contes de Ma Mère l’Oye côtoiera la bacchanale sombre et guerrière du Concerto pour la main gauche, interprété par Jean-Efflam Bavouzet. Les deux œuvres dialogueront avec le révolutionnaire Debussy et  son ballet Jeux composé pour la saison des ballets Russes de 1913 ainsi que son chef d’œuvre symphonique La Mer. Les Siècles seront d’ailleurs invités par l’Alte Oper de Francfort pour une grande journée Debussy le 8 octobre prochain.

Pour le lancement de l’année de la France en Colombie, le Festival International de Musique de Cartagena nous accueille. Considéré comme l’un des plus importants festivals de musique classique d’Amérique du sud, l’orchestre donnera six concerts autour du répertoire français de la Belle époque.

De retour en France, Les Siècles attiseront les imaginations avec un programme coloré et chatoyant intitulé « Les Orientales ». Ce programme met l’accent sur les influences exotiques de la musique française à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle. Le pianiste Jean-Philippe Collard se joindra aux musiciens qui joueront les instruments français de la seconde partie du 19e siècle.

Les Siècles poursuivent aussi leur cycle Beethoven et s’emparent de la Troisième et de la Cinquième Symphonie. Ces créations majeures, jouées sur les instruments classiques du début du 19e siècle, dialogueront avec la Messe pour le Sacre de Napoléon 1er de Nicolas Méhul, en partenariat avec le Palazzetto Bru-Zane, Centre de musique romantique française.

Enfin, Les Siècles retrouveront en juin 2017 l’Opéra Comique avec Le Timbre d’argent mis en scène par Guillaume Vincent. Opéra fantastique en quatre actes et huit tableaux méconnu du public, l’orchestre interprète une oeuvre oubliée et rend hommage au premier opéra de Camille Saint-Saëns qui a porté l’oeuvre toute sa vie pour l’améliorer.

Cette nouvelle saison sera comme toujours ponctuée de nombreux concerts de musique de chambre et d’une multitude d’actions pédagogiques et sociales.

En espérant vous retrouver très prochainement, nous vous souhaitons une excellente saison !