La version proposée par les Siècles se veut un hommage à la forme originelle de l’oeuvre, à savoir un spectacle itinérant avec de la musique, un décor, des personnages, un conte à narrer et à faire voir.


STRAVINSKY, L’Histoire du Soldat (livret de Charles Ferdinand Ramuz)

Les Siècles
Nicolas Simon, direction
Arnaud Marzorati, récitant
Cécile Pruvot, illustrations

S’inspirant des contes populaires russes, du cirque et du jazz naissant, L’Histoire du Soldat est une oeuvre révolutionnaire. Composée par Igor Stravinsky en 1917 sur un texte de Charles-Ferdinand Ramuz, c’est une oeuvre qui embrasse les champs de la musique, de la danse, du théâtre : ainsi s’articulent et s’entremêlent parties musicales, dialogues, textes déclamés par le lecteur.

Nous découvrons une formation instrumentale innovante (violon, contrebasse, clarinette, basson, trompette, trombone et percussions) et ainsi, de nouveaux espaces sont explorés au travers de l’instrumentation, des rythmes, de la mélodie et de la voix. Une véritable relation entre musiciens et comédiens est mise en lumière. De 7 à 77 ans, du mélomane au musicologue, c’est une musique pour tous, ludique et drôle mais aussi intense, virevoltante et émouvante.

L’ensemble Les Siècles s’empare de L’Histoire du Soldat, en la proposant en version lue et jouée. Les musiciens joueront sur des instruments de l’époque de la création pour en retrouver les sonorités. Les musiciens et le lecteur partagent la scène avec un troisième acteur : l’illustration. Outre d’incarner les personnages du conte (principalement le Soldat Joseph et le Diable), l’illustration fabrique une nouvelle nature de spectacle : le concert illustré. Les illustrationsévoluent et se succèdent, elles évoquent, suggèrent et ne disent pas tout, pour révéler d’autant plus l’expressivité de la musique et la fantaisie du texte.

Concerts

Mercredi 12 septembre 2018, 15h
Festival de Besançon

Jeudi 13 septembre 2018,
9h30 et 14h30

Festival de Besançon

Lundi 12 novembre 2018,
Vevey (Suisse)

Mardi 4 décembre 2018,
Compiègne, Théâtre Impérial