Projet novateur mené dans le département de l’Aisne, la Jeune Symphonie de l’Aisne permet à tous les élèves des conservatoires et des écoles de musique, à leurs professeurs ainsi qu’aux musiciens amateurs de se former auprès des musiciens des Siècles, sans d’autre exigence que la pratique musicale. La Jeune Symphonie de l’Aisne résulte du projet de l’ADAMA en 2009 -Association pour le Développement des Activités Musicales dans l’Aisne. Elle compte environ 110 musiciens. A l’issue de deux stages, la Jeune Symphonie de l’Aisne assure plusieurs concerts sous la direction de François-Xavier Roth dans le département de l’Aisne.

Conciliant des niveaux hétéroclites pour une même exigence de qualité, ce projet est l’opportunité pour les jeunes musiciens de l’Aisne d’améliorer leur pratique musicale individuelle et collective aux côtés de professionnels de la musique. Les œuvres abordées sont issues des plus grandes répertoires de la musique symphonique, avec des solistes de renommée internationale tels que les violonistes Svetlin Roussev, Jean-Marc Philips, Nicolas Dautricourt ou les pianistes Jean-François Heisser, Jean-Philippe Collard ou Vanessa Wagner.

En octobre 2012, l’ensemble regroupé sous le nom de “la Symphonie des Siècles” s’est également produit à Paris dans la Salle Wagram avec au programme des œuvres de Prokofiev, Saint-Saëns et Moussorgski. En Juillet 2013, l’orchestre s’est produit pour la première fois aux Flâneries musicales de Reims.

En 2017, la Jeune Symphonie de l’Aisne donne trois concerts :

Dimanche 02 juillet, 15h et 20h à la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons
Lundi 03 juillet, 20h au Théâtre Jean Vilar de Saint-Quentin

Programmes à venir

 


L’orchestre Les Siècles à la salle Wagram par france3picardie

Accueillant gratuitement et sans sélection les stagiaires à partir de cinq ou six années de pratique instrumentale (milieu et fin de cycle II), la Jeune Symphonie de l’Aisne permet d’aborder le répertoire symphonique authentique au sein d’un orchestre complet constitué grâce à la dynamique collective du réseau des écoles de musique. Deux stages de cinq jours, organisés en avril et début juillet à l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache, précèdent la production de plusieurs concerts publics.La constitution d’une phalange aussi importante constituée de 80% d’amateurs, l’encadrement professionnel, la programmation d’un grand concerto du répertoire, la présence d’un soliste prestigieux et l’exigence musicale portée par François-Xavier Roth, malgré l’hétérogénéité des niveaux et des âges -principalement de onze à vingt ans-, placent ces musiciens dans un environnement unique très privilégié.

Cette réalisation témoigne du potentiel du Schéma départemental de développement des enseignements artistiques permettant d’accéder en zone rurale à un niveau de pratique amateur rarement accessible.Elle illustre en outre la volonté d’articuler pédagogie et projet artistique de haut niveau, comme de conjuguer implantation territoriale de musiciens d’exception et développement local. Parallèlement à l’intervention principale du Conseil Départemental de l’Aisne, cette action est soutenue par le Conseil Régional des Hauts-de-France à la faveur du « Parcours symphonique dans l’Aisne », ainsi que par le Ministère de la Culture et de la Communication -DRAC des Hauts-de-France.

En 2012, au regard du succès de la Jeune Symphonie de l’Aisne, l’ADAMA a également fait appel aux musiciens des Siècles et au chef Nicolas Simon pour encadrer l’Atelier d’Harmonie Départemental. Conçu sur le même format que pour l’orchestre symphonique, cet atelier regroupe plus de 60 musiciens amateurs du département pour deux concerts annuels dans le département de l’Aisne.